Une sciatique alors que vous êtes enceinte

Ce qui devrait être un heureux moment d’euphories devient un moment de douleur et de misère à cause d’une sciatique pendant la grossesse. N’attendez pas pour venir consulter et vous sentir légère et libre de tous mouvements pendant votre grossesse.

La méthode de traitement appliquée au sein du Cabinet de la Tendinite est une alternative sûre et naturelle et totalement sans danger pendant la grossesse. Je m’engage à aider les femmes pour qu’elles aient une grossesse agréable et sans douleur à travers les différents soins proposés.

La grossesse est un facteur de risque bien connu de la sciatique.

sciatique-enceinteEn effet, la sciatique est une douleur dans le territoire du nerf sciatique le long de l’arrière de la jambe très fréquemment liée à la compression du nerf par une hernie discale ou par un pincement discal : le nerf sort entre deux vertèbres lombaires (L4-L5 ou L5-S1) et est comprimé à ce niveau.

Tout comme l’obésité, la grossesse augmente la pression au niveau du bas du dos, et accentue donc le pincement du disque. Les vertèbres se rapprochent entre elles et le nerf qui sort entre les deux est pincé : cela provoque une douleur sciatique : c’est la sciatique de la grossesse. Lorsque le nerf sciatique est comprimer, il entraîne une forte douleur au dos, douleur qui peut s’étendre au bassin, à l’arrière des jambes et au mollet.

Pendant la grossesse, les femmes enceintes sécrètent plusieurs hormones qui permettent au corps de s’adapter au fœtus en croissance au sein de l’utérus. L’une de ces hormones est la relaxine. Alors que la progestérone renforce les parois du bassin en préparation pour le travail et arrête l’utérus de se contracter, la relaxine aide à détendre les ligaments du pubis et adoucir et élargir l’ouverture du col. La relaxine est nécessaire pour permettre au bébé de passer à travers le bassin lors de l’accouchement, mais les effets de cette hormone ne sont pas seulement localisés au niveau du bassin, le niveau de relaxine continuant à augmenter à mesure que la grossesse avance potentiellement rend les femmes plus vulnérables aux lésions ligamentaires en raison de leur hyperlaxité.

Deux grandes structures aider à soutenir les articulations : muscles et les ligaments. Si les ligaments sont maintenant dans un état plus détendu, le principal facteur soutenant les articulations sont les muscles. Pour de nombreuses femmes enceintes, le renforcement des muscles qui contribuent à soutenir le bas du dos et du bassin n’est pas seulement essentielle pour aider à supporter le travail, mais contribue également à soutenir le dos et le bassin à la fois avant l’accouchement et contribue à l’aider post-partum.

Les maux de dos qui peuvent survenir pendant la grossesse peut aussi être le résultat d’une faiblesse musculaire due à la posture en perpétuelle évolution et en raison de l’expansion de l’abdomen qui comprime alors les articulations de la colonne vertébrale.

La grossesse est l’un des facteurs de risque de la sciatique. En effet, le poids de l’utérus augmente la pression exercée au niveau des articulations du dos, du bassin et de la colonne vertébrale. Dans certains cas, elle est provoquée par une hernie discale.
Les nerfs sont coincés et provoque une sciatique aussi appelée névralgie sciatique ou sciatalgie. Il est important de différencier la sciatique d’un simple mal de dos grossesse. Le mal de dos est de courte durée tandis que la sciatique est une douleur persistante qui touche différentes zones du corps, principalement le dos.

Les sensations provoquées par une sciatique grossesse sont multiples :

  • Jambes lourdes,
  • L’inflammation du nerf sciatique provoque une sensation de brûlure au niveau de la colonne vertébrale et du dos,
  • Fourmillements et engourdissements au niveau des jambes,
  • Douleur pelvienne violente.

Pour contrer les maux liés à la sciatique, il convient d’adopter un style de vie adéquat et d’éviter certaines pratiques comme les charges lourdes, les efforts violents, le port des chaussures à talon.

Hors grossesse, le traitement de la sciatique se résume en la prescription d’anti-inflammatoires et antidouleurs.
Toutefois, contre-indiqués pendant la grossesse, les médicaments ne sont pas les premiers recours. La méthode de traitement des sciatiques lors de la grossesse est l’alternative qui vous permettra de ne plus avoir cette sciatique de grossesse.

Bien qu’insupportable voire ingérable pour certaines, ces douleurs lombaires peuvent s’atténuer en pratiquant des gestes simples.
Adopter une bonne posture vous permettra de réduire le mal de dos. Utilisez des coussins si nécessaire.
Dans votre fauteuil, devant la télé, changez de position toutes les 30 minutes. Bougez, déplacez-vous car la position assise favorise la mauvaise posture et n’allège en aucun cas votre mal de dos.
Evitez les tâches ménagères excessives, les charges trop lourdes. La Natation peut également soulager l’inconfort.


11 novembre 2017 - 10 h 06 min
Sciatique enceinte