Douleurs pectorales ou tendinite du muscle grand pectoral après une augmentation mammaire.

Quels est l’effet d’une augmentation mammaire derrière le muscle grand pectoral chez la femme sportive.

A gauche implant devant le muscle pectoral, à droite implant mammaire sous le muscle grand pectoral

A gauche implant devant le muscle pectoral, à droite implant mammaire sous le muscle grand pectoral

Les techniques de chirurgie esthétique d’augmentation mammaire impliquent souvent des incisions à travers au moins une partie du muscle grand pectoral.

Le cabinet de la tendinite ne conseille d’aucune manière, de quelle façon doit être réalisé une augmentation mammaire, nous informons uniquement les patientes sportives des effets possibles d’un implant derrière le muscle ou antérieur. La pratique de votre sport à haut niveau doit vous amener à discuter longuement avec votre chirurgien sur la meilleure position de l’implant pour ne pas vous pénaliser professionnellement.

Une étude sur 20 athlètes féminines qui ont passé 6 heures pendant une formation d’une semaine, ont rempli un questionnaire sur :

  • la capacité d’effectuer divers exercices après l’augmentation mammaire,
  • la douleur pendant l’exercice,
  • l’apparence du sein au cours de l’exercice.

Les femmes ayant déclarées un implant mammaire sous le muscle ont du attendre en moyenne 7,2 semaines avant de pouvoir reprendre des exercices normaux en salle de sport.

5 des 7 femmes du groupe « sous le muscle pectoral » ont indiqué une diminution de leurs capacité à faire des exercices ; 1 femme avec une capacité accrue.

2 des 7 femmes de ce groupe ont signalé une douleur pectorale avec au moins 1 des 3 exercices interrogés et ont dit qu’ils évitent désormais d’exercer ces activités.

3 femmes ont remarqué une fermeté de leur poitrine.

Cinq des 7 femmes ont dit être prête à recommencer l’expérience de l’implant mammaire sous pectorale. Les femmes qui ont décrit une position de l’implant « au-dessus du muscle » ont attendus en moyenne 3,8 semaines avant de pouvoir reprendre normalement leurs activités physique.

Cinq des 13 femmes ont signalé une augmentation de leur capacité à effectuer les 3 exercices des pectoraux, alors que seulement 1 fait état d’une diminution de la capacité.

Aucune des sportives n’a signalée de douleurs pectorales avec l’un des 3 exercices. Deux des 13 femmes ont remarqué l’étanchéité de leurs implants.

Douze des 13 patientes ayant eu un prothèse devant le muscle pectoral ont dit qu’elles seraient prêtes à replacer la prothèse devant le muscle.

Je suggère donc une période de récupération plus longue pour les implants placés sous le muscle avant le retour à l’activité de formation de poids préopératoire. Il faut aussi s’attendre à une diminution de la performance si l’implant est sous pectorale lors d’exercices mettant en jeu le muscle grand pectoral. 

30 août 2017 - 15 h 13 min

Douleur pectorale causée par des implants mammaire