Tendinite de l’épaule et la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est une maladie neuro-dégénérative principalement due une dénervation dopaminergique hétérogène de la substance noire.

La manifestation de la maladie de Parkinson apparait progressivement sur plusieurs mois avec triade motrice associant une akinésie, une rigidité et/ou un tremblement au repos avec un début asymétrique.

Les troubles squelettiques et articulaires sont fréquents et souvent attribués à tort à des problèmes orthopédiques ou rhumatologiques seuls, car ils peuvent apparaître alors que l’atteinte extra-pyramidale reste discrète. On retrouve notamment l’épaule avec une tendinopathie de l’épaule ou une épaule gelée/capsulite rétractile). 

Parkinson et douleur d’épaule

Une douleur à l’épaule est 6 fois plus fréquent chez les parkinsoniens que dans la population générale. Une douleur d’épaule peut constituer un premier signe de la maladie de Parkinson. La douleur d’épaule précède les symptômes moteurs de la triade parkinsonienne dans 25 % des cas.

La douleurs d’épaule est décrite comme :

  • sensibles,
  • pénibles,
  • d’une intensité modérée à sévère
  • pré-dominent volontiers du côté le plus atteint, 80 % des patients Parkinsonien présentent aussi une atteinte bilatérale.

2 types de douleurs d’épaule dans la maladie de Parkinson

Pseudo-rhumatismale

Les douleurs correspondant à une tendinopathie sans caractère mécanique ni inflammatoire net ou à une arthralgie. Les patients décrivent des sensations en étau, une crispation du membre supérieur ou une douleur faisant penser à une pseudo névralgie cervico-brachiale NCB.

L’examen clinique de l’épaule présente une douleur à la palpation à certaines insertions tendineuses et une lenteur de certains mouvements automatiques.

Les examens radiographies sont normaux.

L’introduction d’un traitement à base de L-dopamine ou d’un agoniste dopaminergique fait disparaître la douleur en quelques jours voir quelques semaines.

Forme rhumatismale

Les étiologies les plus fréquentes sont représentées par les pathologies de la coiffe des rotateurs et par la capsulite rétractile.

Capsulite retractile et maladie de Parkinson

L’épaule gelée touche 19 % des patients atteint de la maladie de Parkinson. Elle se présente 1 à 2 ans avant le diagnostic neurologique chez 8 % des patients parkinsoniens, dans 84 % du même côté.

Le diagnostic de caspulite rétractile reste classique chez les patients ayant une maladie de Parkinson 

  1. une phase aiguë douloureuse de plusieurs mois, associée à une recrudescence des douleurs la nuit et à une résistance aux anti-inflammatoires non stéroïdiens AINS,
  2. une phase chronique avec disparition des douleurs, mais une mobilité articulaire limitée.
  3. la limitation articulaire disparaît progressivement, avec une résolution des symptômes en 1 an et 3 ans et demi.

Diagnostic de l’épaule douloureuse chez un patient de plus de 50 ans

L’expérience clinique nous a appris que la maladie de Parkinson commence par une douleur de l’épaule chez 1 tiers des patients. Une fois le diagnostic établi, ces douleurs ostéoarticulaires restent très fréquentes, avec des tableaux différents d’épaules douloureuses et enraidies.

Une douleur d’épaule chez un sujet de plus de 50 ans doit faire rechercher une akinésie, une rigidité ou un tremblement de repos.


Defazio G, Berardelli A, Fabbrini G et al. Pain as a nonmotor symptom of Parkinson disease: evidence from a case-control study. Arch Neurol 2008;65:1191-4.

Madden MB, Hall DA. Shoulder pain in Parkinson’s disease: a case-control study. Mov Disord 2010;25:1105-6.

Cleeves L, Findley L. Frozen shoulder and other shoulder disturbancies in Parkinson’s disease. J Neurol Neurosurg Psychiatr 1989;52:813-4.

Riley D, Lang AE, Blair RD, Birnbaum A, Reid B. Frozen shoulder and other shoulder disturbances in Parkinson’s disease. J Neurol Neurosurg Psychiatr 1989;52:63-6.

Chudler EH, Dong WK. The role of the basal ganglia in nociception and pain. Pain 1995;60:3-38.

Vaserman-Lehuédé N, Vérin M. Douleurs d’épaule et maladie de Parkinson. Rev Rhum 1999;66:249-53.

Yucel A, Kusbeci OY. Magnetic resonance imaging fi ndings of shoulders in Parkinson’s disease. Mov Disord 2010;25:2524-30.

Koh SB, Roh JH, Kim JH et al. Ultrasonographic fi ndings of shoulder disorders in patients with Parkinson’s disease. Mov Disord 2008;23:1772-6.


30 août 2017 - 15 h 13 min
Maladie de Parkinson épaule