Une prise en charge spécifique pour chaque danseur.

La danse est un mode d’expression dont le corps est l’outil. Laisser des blessures banales s’accumuler risquerait à terme de rendre un corps de danseur “muet”. Questions techniques, problèmes de conditionnement, le diagnostic, protocoles de traitement post-chirurgie – les danseurs viennent me voir pour toutes sortes de raisons – pas seulement un traitement rapide d’une tendinite mais aussi pour un mal de dos par exemple.

danceur traitement osteopathiqueTensions et douleurs lombaires.

Les tensions musculaires et les entorses lombaires sont les principales causes de lombalgie. Une faible déformation des muscles du dos se produit lorsque les fibres musculaires sont anormalement étirées ou déchirées. Les causes peuvent inclure une blessure aiguë comme lors du soulevement d’un objet lourd ou un faux mouvement ou chute soudaine. D’autres causes les blessures de répétition qui surviennent à causes d’erreurs techniques lorsque l’on soulève des poids en salle de sport par exemple. Lors d’un déchirement musculaire, les muscles du bas du dos se contractent subitement pour protéger la zone contre d’autres préjudices. Les danseurs ressentiront typiquement une douleur exclusivement dans la zone lombaire.

Il est recommandé pour les danseurs d’être suivi régulièrement pour enrayer les spasmes et faibles dysfonctions vertebrales du dos. Consulter au cabinet de la tendinite permet d’identifier les zones de faiblesse ou des défauts posturaux qui peuvent entraîner une prédisposition aux blessures.

Le danseur devrait aussi porter un regard critique sur ses défauts techniques pour aider à prévenir de dommages futurs.

Douleur d’épaule chez les danseurs.

Chez les danseurs, les blessures et tendinite à l’épaule et aux bras ne sont pas aussi communes que les blessures des membres inférieurs. Cependant, les blessures aiguës et d’usure dues aux spins, portés et tombés répétés peuvent entraîner des blessures. En outre, les chorégraphies qui impliquent un poids portant sur l’épaule et/ou le bras peuvent produire des contraintes atypiques à l’ articulation de l’épaule et peuvent également conduire à des blessures.

Danse et douleur de hanche.

L’articulation de la hanche est une articulation très stable. Elle est constituée d’ un mécanisme à rotule, où la tête du fémur se connecte avec le cotyle en forme de coupelle sur le bassin. Avec cette connexion structurelle, les ligaments forts aident la hanche pour renforcer l’intégrité de l’articulation. Plusieurs groupes musculaires aident également à soutenir la hanche et à permettre un mouvement dans les trois plans.

Deux des plus grands et les plus importants sont les psoas-iliaque et les muscles fessiers, responsables de la flexion et de l’extension de la hanche. Sous le grand fessier, six rotateurs profonds travaillent pour maintenir une rotation de hanche indispensable à la pratique du ballet.

Coude, poignet et main douloureux chez le danseur.

L’articulation du coude est constituée de l’humérus, du cubitus et du radius -deux os de l’avant-bras-. Les ligaments et les muscles travaillent ensemble pour assurer la stabilité et la mobilité de l’articulation. Le poignet et la main ensemble sont constitués de 27 os, de nombreux ligaments, muscles et tendons, qui fournissent des capacités de motricité fine des doigts.

Blessures et mal aux pieds et à la cheville en pratiquant la danse.

L’articulation de la cheville relie la jambe au pied et dans la danse, permet de pointer l’orteil (flexion plantaire) et la flexion du pied pendant plié -dorsiflexion-. La cheville permet également l’ inversion et l’éversion. Les 26 os du pied fonctionne de concert avec le soutien ligamentaire et la force musculaire permet de créer trois arcs distincts, indispensables pour l’absorption des chocs lors des sauts.

Structurellement, le pied idéal pour le ballet est considéré comme un “pied carré” flexible, dont les premiers et deuxièmes orteils sont de même longueur.


6 mars 2018 - 10 h 21 min

Ostéopathe pour danseur