Arthrodistension, capsulodistension d’une capsulite rétractile de l’épaule.

L’arthrodistension, capsulodistension de l’épaule est une injection de cortisone ou de solution saline dans la capsule articulaire de l’épaule pour supprimer l’inflammation et permettre une meilleure mobilité de l’épaule.

soigner-une-capsulite-retractileUn certain nombre d’études ont montré une amélioration du mouvement et une réduction de la douleur à l’épaule, mais il n’y a pas d’études publiées confirmant l’amélioration à long terme.

L’arthrographie s’est l’utilisation d’image radiologique pour suivre la procédure. Une petite quantité de colorant radiographique est injectée pour s’assurer que l’aiguille est correctement positionnée. Ensuite, un mélange de solution saline, de stéroïde et d’anesthésique local est injecté. Le produit injecté qui a pour rôle de dilater l’articulation peut parfois s’écouler hors de l’articulation. On pense que la distension de l’articulation gléno-humérale avec le fluide perturbe les adhérences (tissu cicatriciel), ouvrant ainsi ou libérant l’articulation permettant un meilleur mouvement.

Il y a eu une amélioration considérable chez tous les patients non diabétiques. Les patients diabétique avec une capsulite rétractile ont réagi moins bien à long terme à l’arthrodistension ou hydrodilatation et ont eu besoin d’une intervention chirurgicale arthroscopique.

L’injection de solution saline dure 15 minutes et il n’est pas nécessaire d’être ajeûn avant cette procédure. On injecte 30 à 40 ml de liquide dans l’épaule.

La capsulodistension est obtenue grace à l’utilisation une combinaision de différentes substances comprenant une solution saline, un anesthésique local, des stéroïdes, le produit de contraste et de l’air.

L’arthrodistension dans le cas d’une épaule gelée apporte :

  • une diminution de la douleur,
  • un gain d’amplitude dans les différents mouvements de l’épaule.

La capsulodistension avec un stéroïde semble être plus efficace qu’une injection de stéroïdes seule. Les études suggèrent que cette intervention est plus efficace sous anesthésie, avec moins de complications.

Le traitement post-arthrodistension est important

  • Utiliser son bras « sain » pour étirer l’épaule avec la capsulite rétractile
  • Étirement actif immédiat en élévation avant et rotation externe pendant 20 minutes

L’étirement post-injection avec ces mouvements doit se poursuivre à la maison en visant 5 minutes, 4 fois par jour

Utilisez l’épaule et le bras comme d’habitude sans dépasser son seuil de douleur.

Un examen clinique est nécessaire 4 semaines après le traitement de la capsulite rétractile par distension. Les séances de kinésithérapie peuvent alors recommencer selon les résultats de l’examen physique.

Quels sont les risques d’une capsulodistension?

Complications liées à l’anesthésie locale.

Les risques et les effets secondaires comprennent une douleur post-injection (jusqu’à 3 jours), une infection (1: 15 000) et une allergie (1: 100 000).

  • Une infection peut être introduite dans l’articulation au moment de l’injection. Si l’articulation devient plus douloureuse et chaude, vous devez immédiatement consulter votre médecin.
  • Raideur et/ou douleur autour de l’épaule.
  • Atteinte d’un nerf ou d’un vaisseau sanguin de l’épaule.
  • Refaire la procédure si les symptômes n’ont pas diminués.
  • Un très faible risque existe de réaction allergique au produit de contraste.
  • Il arrive parfois que la douleur augmente dans les premières 24-48 heures après l’injection. Cela se règle en général spontanément au bout de 48 à 72h.
  • Les injections locales de stéroïdes peuvent parfois interférer avec le cycle menstruel chez la femme et peut entraîner des saignements en dehors du cycle normal chez la femme en pré-ménopause. Elle peut également causer des saignements chez la femme post-ménopausée.
  • Si vous êtes diabétique, vos taux de sucre peuvent être temporairement modifié.

30 août 2017 - 15 h 13 min
Arthrodistension d'une épaule gelé