La tendinite Achilléenne / tendinite du tendon d’Achille

tendinites-tendon-achille

En consultation il m’arrive de voir des femmes et homme mettre une talonette ou plus pour ne plus ressentir de gêne dans la cheville et le tendon d’Achille. Pourquoi pas si ça apporte un réel confort mais parfois malheureusement certains patients même hommes mettent en fin de journée des chaussures a talon haut pour se reposer.

Votre tendon d’Achille est douloureux depuis des mois ou des années. Vous avez sans doute essayé les traitements classiques conseillés par votre médecin pour soulager votre tendon d’Achille : les anti-inflammatoires, les séances de kinésitherapie et  les ondes de choc.

Pour la plupart des personnes souffrant de tendinite du tendon D’Achille ces traitements sont bénéfiques mais dans votre cas votre tendon d’Achille vous fait toujours mal.

On vous a probablement parlé des injections de PRP pour le tendon d’Achille et vous n’avez pas envie de faire une infiltration.

Je propose au Cabinet de la Tendinite un traitement naturel du tendon d’Achille qui se fait manuellement sans aucun produit. L’intérêt de mon traitement est que vous devez ressentir un effet presque immédiat après le traitement du tendon d’Achille : une sensation de légèreté du tendon et une articulation plus mobile. Bien entendu le plus important sera d’observer dans les jours suivant le premier soin du talon d’Achille que vous n’avez plus de douleur de déverrouillage matinal à la sortie du lit ou lorsque vous restez longtemps assis et que vous changez de position.

Si vous êtes dans ce cas c’est que votre tendinite au tendon d’Achille est installée depuis si longtemps que vous souffrez desormais d’une retractation du tendon d’Achille ou des muscles jumeaux (du mollet).

Même si c’est votre cas, il est tout à fait possible de le traiter de manière naturelle, non invasive et definitive au Cabinet de la Tendinite.

Le tendon d’Achille

La tendinite du tendon d’Achille touche le plus résistant des tendons du corps, qui relie le talon aux muscles de la jambe.

De par sa structure et sa fonction, le tendon d’Achille est fréquemment sujet à des lésions aiguës ou chroniques. On décrit dans la littérature des causes liées à la répétition d’efforts impliquant des charges importantes. En fait ces dysfonctions sont généralement d’origine multifactorielle, résultat de la combinaison de facteurs extrinsèques et intrinsèques.

Anatomiquement, le tendon d’Achille est le tendon distal du muscle triceps sural. Les fibres tendineuses du tendon d’Achille naissent dès la jonction des corps musculaires des gastrocnémiens médiaux et latéraux (muscles poly-articulaires) avec le muscle soléaire (mono-articulaire). Elles suivent la partie postérieure superficielle de la moitié inférieure du segment jambier, sur environ 15 cm jusqu’au bord postérieur du calcanéum.

La structure du tendon est composée de 2 lames, la première la plus postérieure issue des gastrocnémiens et la deuxième, plus profonde, en étant issue du muscle soléaire, décrit une vrille de 90° de haut en bas et de l’arrière vers l’intérieur.

Ce tendon est le plus grand du corps humain, le tendon d’Achille est capable de supporter pendant la course à pied (à la vitesse de 6,5 m/s) une charge égale à 12 fois le poids corporel. Il a une capacité d’élongation de 4%.

La tendinite du tendon d’Achille

Selon les études EMG, le muscle gastrocnémien interne est le plus actif dans la course à pied d’où son volume important. Par leurs insertions poly-articulaires, les gastrocnémiens ont une activité motrice principalement dynamique ; par opposition, les fibres musculaires du groupe soléaire ont des caractéristiques proche en majorité de celles des fibres toniques, type I, correspondant à une fonction motrice statique.

Les études de la microvascularisation du tendon d’Achille indiquent que la portion de celui-ci éloignée de 1,5 à 7 cm du calcanéum est relativement mal vascularisée. En effet les artérioles sont nombreuses dans la proximité immédiate de la jonction ostéo-tendineuse et de façon longitudinale depuis la jonction myo-tendineuse. Cette constatation a comme conséquence vraisemblable, l’apparition dans cette zone de processus dégénératifs inflammatoires ou non, voir de ruptures. En plus de la structure tendineuse, cette zone anatomique peut présenter divers syndromes douloureux à ne pas confondre.

Il faut citer les bursites rétrocalcanéennes, les bursites précalcanéennes ou la tendinite achilléenne d’insertion. Elles apparaissent fréquemment lors de mouvements répétés de frottement, dans le cas d’utilisation par exemple d’une chaussure non adaptée. Parallèlement, certaines particularités anatomiques situées sur les bords postérieurs du calcanéum appelées « déformations d’Haglund » peuvent également être à l’origine de ces pathologies inflammatoires. Elle est généralement provoquée par la course en montée ou descente, les sauts et les sports qui exigent des départs et des arrêts soudains. Le port de chaussures avec un talon souple ou une semelle très rigide peut aussi favoriser cette pathologie, surtout chez les patients prédisposés aux entorses.

3 stades pour la tendinite du tendon d’Achille :

  1. Premier stade, la douleur à l’echauffement
  2. Second stade, une douleur à l’echauffement et à la fatigue
  3. Dernier stade de la tendinite du tendon d’Achille, une douleur permanente.

Traitement d’une tendinite du tendon d’Achille

Au sein du Cabinet de la tendinite nous ne proposons pas le type de traitement cité ci-dessous.

De nombreux traitements sont disponibles pour la tendinite du tendon d’Achille,

  • les remèdes maison pour traiter une tendinite du tendon d’Achille, 
  • le repos et les anti-inflammatoires pour soigner un talon d’Achille douloureux,

Aux traitements plus invasifs pour ne plus souffrir du talon d’Achille

  • tels que les infiltrations du tendon d’Achille,
  • les injections de plasma riche en plaquettes et la chirurgie.

Votre médecin traitant peut vous suggérer de réduire votre activité physique. Des étirements du tendon d’Achille peuvent vous être proposé et par la suite on pourra renforcer les muscles du mollet.

Dans le cas de gonflement du tendon d’Achille on peut vous suggérer pour diminuer tout gonflement de porter une attelle ou une botte de marche pour empêcher le mouvement du talon d’Achille.

Il est egalement possible pendant une période limitée de porter une chaussure avec un talon intégré pour soulager votre tendon d’Achille.

Les causes d’une tendinite du talon d’Achille

  • la répétition d’un même geste sportif
  • une modification des habitudes d’entraînement : attaque du sol par le talon /attaque du sol par l’avant du pied
  • une technique de course inadaptée
  • un changement de terrain d’entraînement
  • une course systématique sur sol dur
  • mauvaises chaussures
  • troubles de la statique plantaire : pieds creux ou pieds plats
  • une mauvaise alimentation
  • une mauvaise hygiène dentaire
  • aucun étirements sportifs
  • une hydratation insuffisante
  • un trouble métabolique
  • un surentraînement
  • une prise de médicaments

18 septembre 2019 - 10 h 06 min

Tendinite du tendon d'Achille