Un simple auto-diagnostic d’une capsulite rétractile ou épaule gelée.

La capsulite rétractile ou épaule gelée, a pour symptôme le plus important qui permet l’auto-diagnostic une perte de mobilité du bras provoquant une incapacité fonctionnelle. Après ce diagnostic consultez votre médecin.

capsulite abductionLes patients souffrant d’un épaule gelée ne peuvent pas lever le bras sur le côté à plus de 90 degrés sans élever l’ensemble de la ceinture scapulaire. Par conséquent, il leur est impossible de faire des activités quotidiennes comme :

  • mettre une chemise sans passer doucement en premier le bras atteint,
  • se laver les cheveux avec les deux mains,
  • se raser l’aisselle du côté atteint,
  • s’attacher un soutien-gorge dans le dos.

La nuit, une douleur lancinante parfois atroce est souvent ressentie par les personnes souffrant d’une capsulite retractile, ce qui peut entraîner une privation du sommeil et parfois une dépression.

Cependant, la capsulite peut être traitée avec de très bons résultats par un excellent kinésithérapeute ou au cabinet de la tendinite.

Afin de diagnostiquer et déterminer si vous avez une capsulite, il est important d’exclure d’autres pathologies de l’épaule.

  • Une rupture d’un muscle de la coiffe des rotateurs peut également causer des douleurs d’épaule et des difficultés à lever le bras.
  • Dans un conflit sous-acromial, en raison de l’empiètement de l’acromion sur un des tendons de l’épaule lorsque le bras est levé sur le côté, les patients décrivent une importante douleur et il leur est souvent impossible de lever le bras jusqu’à plus de 120 degrés. Parfois le conflit sous-acromial à cause de cette douleur à l’abduction est confondue avec une épaule gelée ou capsulite rétractile. Cette condition semble être similaire en apparence à une capsulite rétractile car le mouvement de l’épaule est limité avec une douleur, mais ces patients n’ont pas tous les autres symptômes associés. Le conflit sous-acromial peut persister pendant de nombreuses années.

Le cabinet de la tendinite est spécialisé dans le traitement naturel de la capsulite rétractile ou épaule gelée et toutes les tendinopathies.

Nous avons traité avec succès des milliers d’épaules depuis plus de 8 ans.  Les gens viennent de partout dans le monde pour être traité et guéri d’une tendinopathie ou d’une capsulite à l’épaule.


Comment savoir si vous avez une épaule gelée ou une capsulite

Il est très facile de savoir si oui ou non vous souffrez une capsulite retractile :

diagnostique capsulite retractile1er exercice :

Tenez vous debout, les bras le long des côtés du corps et les paumes des mains à plat sur l’extérieur des cuisses.
Levez le bras non atteint sur le côté aussi haut que possible en gardant les paumes de mains vers le bas. Il devrait monter jusqu’à toucher votre oreille. Si ça n’est pas le cas, il se pourrait que ce bras souffre lui aussi d’une dysfonction chronique. 

Tout en maintenant le bras sain levé, commencez à lever dans le même mouvement le bras du côté souffrant. Attention à bien maintenir la paume vers le bas tandis que le bras monte vers le côté. Ne laissez pas votre bras dévier vers l’avant. 

Votre épaule est gelée si votre bras se bloque à moins de 90 degrés d’amplitude sans pouvoir monter plus haut.

2eme exercice :
capsulite retractile testTenez vous debout, les bras relâchés le long des côtés du corps, les paumes des mains tournées vers l’arrière. Avec la main du côté atteint, essayez de toucher votre dos le plus haut possible en fléchissant le coude, comme si vous vouliez dégrafer votre soutien gorge ou vous gratter entre les omoplates. 

Votre épaule est gelée si ce geste vous pose de grosses difficultés accompagnées d’une vive douleur à l’avant de l’épaule.

Il est nécessaire de traiter rapidement une capsulite rétractile ou le syndrome d’épaule gelée, car sans traitement correcteur elle risque de s’empirer.

Les patients avec une capsulite rétractile souffrent jour et nuit des douleurs qui les empêche d’obtenir un sommeil réparateur.

Une étude réalisée par le Dr. Reeves sur des patients souffrant d’une épaule gelée a révélée que seulement 39% des patients ont eu une récupération complète de la capsulite rétractile après 10 ans. Cela signifie que plus de 60% des personnes ayant une épaule gelée, ne récupéreront jamais complètement leur mobilité si elles ne reçoivent pas un traitement approprié et ne pourront plus jamais faire tout ce qu’elles veulent faire avec leur épaule. 

Certaines des conditions d’épaule qui se développent après une douleur à l’épaule comprennent :

  • une tendinite du supra-épineux,
  • une tendinite bicipitale,
  • une bursite d’épaule,
  • une tendinite du subscapulaire,
  • une déchirure tendineuse de l’épaule,
  • une tendinopathie de la coiffe des rotateurs,
  • un syndrome du défilé thoracique,
  • une raideur d’épaule,
  • un conflit sous-acromial,
  • un syndrome d’épaule gelée « capsulite rétractile ».

Le plus redouté c’est bien sûr cette épaule gelée, où l’articulation entière de l’épaule devient adhérentes, lourdes et limitent totalement les mouvement de bras et cause des douleurs atroce, se développant souvent après l’apparition de l’une des conditions mentionnées précédemment.

300 millions de personnes dans le monde souffrent un jour d’une épaule gelée ou capsulite rétractile de l’épaule, il est donc très important pour toute personne avec douleur à l’épaule de recevoir le plus rapidement possible un traitement par un spécialiste de l’épaule.


11 novembre 2017 - 10 h 06 min

Diagnostic d'une capsulite rétractile de l'épaule