Pourquoi on me parle de somatisation ? Ce n’est pas dans ma tête, mon épaule est bloquée, j’ai une capsulite rétractile.

Il y a une abréviation qui a été faite. On ne veut pas entendre ou voir le mot psycho devant somatisation, car le bon terme adéquat serait plutôt psychosomatiques. « Soma », signifie en grec le « corps ».

Somatiser est un phénomène inconscient par lequel une personne exprime son angoisse ou sa lassitude dans et par son corps.

Cette souffrance psychologique s’exprime dans le corps qui devient alors source de douleur.

Je ne comprend pas le phénomène de somatisation et qu’il puisse créer une capsulite. Mon épaule est vraiment bloquée et je ne choisis pas volontairement de me faire mal.

La somatisation en général dérivent de causes liées à par exemple des problèmes interpersonnels et familiaux ou des traumatismes familiaux, mais aussi des troubles psychiques de l’humeur, tels que l’anxiété, la dépression ou le trouble bipolaire.

Mais pourquoi ou comment une émotion a-t-elle tout ce pouvoir sur mon corps ? 

Il semble que tout soit lié à notre système nerveux autonome.

Afin de maintenir l’équilibre de nombreuses fonctions du corps, en le préservant des nombreux stimuli et dangers qui peuvent provenir de l’environnement, le système nerveux met en œuvre différentes stratégies, qui sont précisément involontaires et sans que l’individu en soit conscient.

En dehors du cerveau, le système nerveux autonome est divisé en deux parties, le système sympathique et parasympathique qui agit à travers différents organes du corps pour répondre aux différents stimuli de l’environnement, afin de pouvoir le conserver et le maintenir en équilibre.

Par exemple, le système sympathique prépare les organes aux urgences ou aux activités en favorisant une augmentation de la pression artérielle et du rythme cardiaque, de la glycémie et plus généralement l’activation du corps et l’activation de l’énergie. Alors que le système parasympathique agissant sur les mêmes organes, réalise l’effet calmant inverse.

La gestion de ces deux systèmes est assurée par notre cerveau, qui fonctionne comme un véritable ordinateur de bord qui analyse toutes les fonctions du corps, sans y faire attention. Une partie importante de ce contrôle est exercée par une partie du cerveau appelée système limbique, responsable de la gestion des émotions.

Ce point est très important : chacune de nos émotions ne correspond pas seulement aux sensations mais aussi aux réponses des organes de notre corps, “contrôlées” par le système nerveux autonome.

C’est pourquoi, en conjonction avec des maladies psychologiques qui génèrent de l’anxiété, de la panique et de la terreur, des symptômes physiques peuvent également se produire, qui n’ont pas de racine organique mais psychologique.

Ok, mais je ne me sens pas concerné par un phénomène de terreur, ou de panique. Dans ma vie je n’ai pas de problème, je ne suis pas malheureux.

Tant mieux pour vous. Alors ca n’est que mécanique mais vous avez tout de même une capsulite et ça se traite au cabinet de la capsulite en 72h.

Ah oui ? Mais mon épaule est bloquée, il suffit de la débloquer… Rassurez-vous, c’est vous qui allez débloquer votre capsulite, je vais juste appuyer sur des boutons/des points de votre corps….