La tendinite de l’épaule

Pour déterminer les causes d’une tendinite de l’épaule, il est nécessaire de se documenter sur les gestes effectués par le patient et les postures qu’il adopte lors de son travail ou de ses activités physiques. Les symptômes de la tendinite de l’épaule touchent l’épaule la plus sollicitée.

La tendinite de l’épaule : une pathologie mécanique non inflammatoire.

La tendinite du supra-épineux est la tendinopathie de l’épaule la plus fréquente.
Tendinite-de-l-epaule

La tendinite du supra-épineux peut se manifester par une douleur aiguë ou chronique de l’épaule. Cette tendinite de l’épaule survient généralement chez des patients jeunes après une utilisation abusive ou inadaptée de l’épaule. Les facteurs favorisants peuvent comprendre le port de charges lourdes, les blessures provoquées par le mouvement de lancer, ou une utilisation excessive d’équipements de musculation. La tendinite chronique de l’épaule affecte davantage les patients âgés, en apparaissant de manière plus progressive ou insidieuse sans que des antécédents d’évènement traumatique spécifique puissent être identifiés. La douleur est constante et intense et s’accompagne fréquemment de troubles du sommeil. Cette tendinopathie d’épaule est principalement ressentie dans la région du deltoïde.

Les patients souffrant d’une tendinite à l’épaule du supra-épineux ont tendance à soulager le tendon en soulevant l’omoplate pour supprimer la tension du ligament, haussant donc l’épaule en permanence. Je retrouve généralement un point douloureux en regard du grand tubercule. Le patient montre une abduction du bras douloureuse avec parfois un ressaut ou un craquement. Au début de la tendinite du supra-épineux l’amplitude des mouvements passifs est complète et sans douleur. Lorsque la tendinopathie de l’épaule progresse, les patients présentent souvent une diminution progressive de la capacité fonctionnelle avec une réduction de l’amplitude des mouvements de l’épaule, handicapant dans les activités quotidiennes les plus simples :

  • se peigner,
  • attacher un soutien-gorge,
  • passer le bras derrière la tête.

Les tendinopathies de la coiffe des rotateurs – la fameuse tendinite de l’épaule.

La coiffe des rotateurs, est l’ensemble des muscles et des tendons qui entourent la tête de l’humérus au niveau de l’articulation de l’épaule. Ces muscles de l’épaule servent à donner la force pour permettre l’élévation du bras et ses diverses rotations, mais participent également à la stabilité de l’épaule.

Cette tendinopathie « tendinite à l’épaule » peut toucher les différents tendons de la coiffe des rotateurs composée du supra-épineux, de l’infra épineux, du sous-scapulaire, du petit rond et du long biceps.

Cette tendinite de l’épaule extrêmement fréquente après 40 ans constitue la première cause de douleurs de l’épaule. Le vieillissement des tendons ou l’agression par l’acromion va entraîner une lésion du tendon car l’arc coraco-acromial est rigide et agressif (en particulier le bord externe du ligament coraco-acromial) et le tendon du sus-épineux se trouve souvent coincé entre la tête humérale et le ligament coraco-acromial lors de l’abduction ou de l’élévation du bras. Ces micro-traumatismes répétés peuvent occasionner l’attrition de la coiffe des rotateurs, et quelquefois, être à l’origine d’une rupture. De nombreuses activités, professionnelles ou sportives, les favorisent.

Les tendons sont parfois le siège de dépôts calcaires aboutissant donc à une tendinite calcifiante de la coiffe des rotateurs(calcifications dans le tendon). Ce dépôt de calcium est probablement à mettre en rapport avec un manque d’oxygène au niveau de l’attache du tendon. La tendinite calcifiante de l’épaule touche 10% de la population. Il n’a aucun rapport avec l’usure, l’hyper-utilisation de l’épaule, une notion de traumatisme, ou encore l’alimentation.

  • douleur sous acromiale postéro-externe
  • douleur élective en rotation externe contrariée

La tendinite du long biceps – tendinite de l’épaule chez les sportifs pratiquant la musculation.

Le tendon du long biceps ne fait pas partie de la coiffe des rotateurs mais il est fréquemment responsable de douleurs et d’inflammations qui font croire à une tendinite de l’épaule.

  • douleur dans la gouttière intertubérositaire antérieure
  • douleur à la flexion contrariée de l’avant-bras sur le bras, main et supination.

La tendinite du muscle sous-scapulaire.

  • Douleur à la rotation interne contrariée

Le test pour cette tendinite à l’épaule se recherche coude au corps, avant bras à 90°. Cette tendinite de l’épaule présente une atteinte tardive et signe souvent une atteinte de l’ensemble de la coiffe.

La tendinite du coraco-brachial, une tendinite à l’épaule souvent oubliée.

  • la douleur de la tendinite de l’épaule est située sur la coracoïde
  • une douleur à l’antépulsion de l’épaule avec une flexion de l’avant-bras contrariée, provoque la douleur de la tendinite à l’épaule.

Tendinite à l’épaule, douloureuse la nuit et réveil nocturne.

Un sommeil paisible, tranquille et suffisant est vital pour notre bien-être. Lorsque notre sommeil est interrompu par une gêne ou une douleur, les effets peuvent être bouleversants et handicapants. La douleur peut être préjudiciable à notre cycle de sommeil de diverses façons – on peut être incapable de réellement s’endormir ou de rester endormi pendant les nécessaires 7-8 heures par nuit.

Souvent, un cercle vicieux se créé, car la privation de sommeil peut aggraver la douleur, et cette augmentation de la douleur provoque alors la perte de sommeil.

Beaucoup de gens ont des rituels du soir pour les aider à se laisser aller au sommeil – rituels comme se brosser les dents ou de la lecture pendant 20 minutes. La plupart ont aussi une position de sommeil préférée. Mais si vous dormez sur le côté tous les soirs sur le même côté – vous pourriez être à risque d’une blessure à l’épaule.

Voici comment les problèmes de la coiffe se développent : les muscles et tendons ont pour rôle de stabiliser l’articulation gleno-humérale. Ces muscles et tendons peuvent être lésés par des causes aiguës comme une chute, ou un accident.. ou un facteur de chronicité avec des gestes répétitif ou du surmenage. Si vous dormez toujours sur votre épaule droite ou gauche, la pression constante pendant la nuit sur les tendons de l’épaule contre l’os sous-jacent peut les amener à devenir enflammés ou mêlés. Et l’on retrouve notre fameuse tendinite de la coiffe des rotateurs ou syndrome d’accrochage. 

Eviter les douleurs nocturne d’une tendinite à l’épaule

Vous devez varier votre position de sommeil. Si vous préférez dormir sur le côté, essayez d’en changer sinon vous pouvez dormir sur le dos. Si vous avez du mal à dormir dans une nouvelle position, essayez d’utiliser un oreiller plus élevé de sorte qu’il y ait moins de pression sur votre épaule. Cette même méthode -position de commutation- vous aidera si vous souffrez d’une tendinite à l’épaule.

Une douleur à l’épaule peut aussi être causée par de l’arthrite, une bursite, un problème neurologique,… donc si vous ressentez une douleur à l’épaule prenez rendez-vous chez votre médecin traitant pour recevoir un diagnostic et un traitement approprié.



23 mai 2016 - 15 h 01 min

Tendinite de l'épaule