Phlébite ou tendinite dans le mollet.

Vous pensez avoir une tendinite du tendon d’Achille ou dans le mollet mais votre mollet est douloureux, votre jambe est rouge ou gonflée c’est peut-être une phlébite… Vous avez fait un Iron man à l’autre bout du monde, une randonnée de plusieurs jours et puis après avoir pris l’avion vous commencez a avoir mal dans le mollet, votre pratique sportive n’est peut être pas non plus la cause d’une tendinite mais plutôt d’une phlébite. Le risque de souffrir d’une thrombo-embolie veineuse est multiplié par 2 environ après plus de quatre heures de voyage en avion…

phlebite mollet tendinitePhlébite :

La phlébite, aussi appelée thrombose veineuse, concerne 150 000 personnes en France chaque année.

Les symptômes d’une phlébite ?

Les signes d’une phlébite superficielle :

Une veine rouge, chaude, dure, en relief et donc bien visible en surface. Elle est aussi douloureuse ou sensible au toucher.

La zone atteinte est parfois enflée, traduisant un œdème local.

Les signes d’une phlébite profonde :

Dans 50% des cas, la phlébite profonde ne se manifeste par aucun signe, il s’agit sinon d’une douleur au niveau du mollet, ou de crampes, d’engourdissements, d’une sensation de chaleur avec la présence d’un gonflement du mollet, de la cheville, voire parfois même de la jambe.

La peau est brillante, dure et de couleur blanche ou légèrement bleutée. L’inflammation locale de la veine peut entraîner une fièvre légère (38°C).

On repère également une phlébite grâce au signe de Homans : la douleur s’accentue lorsqu’on lève la pointe de pied vers le haut.

Ces symptômes doivent amener à consulter votre médecin en urgence.

Les facteurs de risque de phlébites :

L’obésité, l’insuffisance cardiaque, le tabagisme (surtout associé à la pilule contraceptive), certains cancers (thorax, abdomen, bassin), les interventions chirurgicales imposent une surveillance particulière : ces facteurs favorisent les petites lésions vasculaires formant un terrain propice au développement des thromboses.

phlebite molletExamens

Pour poser son diagnostic, votre médecin peut recourir à divers examens :
  • écho-Doppler veineux,
  • phlébographie (radiographie détaillée de la zone où l’on suspecte un caillot),
  • dosage des D-dimères (dégradés de la fibrine).

Le traitement repose sur l’administration d’anticoagulants (héparine, AVK).


30 août 2017 - 15 h 13 min

Phlébite ou tendinite du mollet