Traitement d’une tendinite

Une tendinite, si l’on se réfère uniquement au sens étymologique, est une inflammation d’un tendon et de sa gaine. Pourtant, dans les faits, on ne retrouve pas d’inflammation lors d’une tendinite chronique. Une tendinite au sens où on l’entend correspond à un ensemble de micro-traumatismes provoqués par une sollicitation trop importante ou inhabituelle d’un tendon. Elle peut être aussi être causée par une irrégularité du tendon, due par exemple à une élongation ou une rupture tendineuse partielle. Une pression exercée sur une tendinite lors d’une palpation réveille une vive douleur.

Les tendinites n’épargnent personne. Nous pouvons tous en faire l’expérience après un déménagement, une séance de sport un peu trop difficile ou inhabituelle, en bricolant. Les causes de tendinite les plus fréquentes sont un effort excessif, une blessure, une sur-utilisation d’une articulation,  des mouvements répétés.

Le plus souvent, la douleur tendineuse disparaît d’elle même au bout de quelques jours de repos complet. Parfois hélas, la tendinite perdure car le muscle continue d’être sollicité malgré la douleur. La tendinite s’installe et semble impossible à soigner.

Les athlètes

Les sportifs de haut niveau, fort de leur expérience, n’attendent pas plus de quelques heures pour venir me voir lorsqu’ils souffrent d’une tendinopathie. En effet, plus la douleur tendineuse est prise en charge rapidement, plus vite elle est soignée, plus vite est rendue possible la reprise d’activités sportives ou professionnelles.

Tendinite, une maladie professionnelle

Depuis une décennie on assiste à une augmentation du nombre de pathologies d’hyper-sollicitation des membres ou troubles musculo-squelettiques T.M.S. En France les T.M.S ont été reconnus en maladie professionnelle, représentant deux tiers des maladies professionnelles. 

Les pathologies les plus fréquentes sont notamment les tendinites d’épaule, l’épicondylite latérale dite épicondylite en ancienne nomenclature ou tendinite du coude et les tendinites du poignet. Actuellement il est établi que ces pathologies peuvent avoir une origine professionnelle malgré de très longues controverses notamment pour les épicondylites latérales.

La thérapie manuelle, comme je la pratique avec les méridiens et les pressions digitales -digipuncture- peuvent énormément aidé à soulager les douleurs et favoriser la guérison des tendons.

Les troubles de la marche peuvent aussi causer des tendinites. Marcher, courir incorrectement à cause d’un déséquilibre musculaire ou un dysfonctionnement articulaire provoquée par une blessure ou le port des chaussures inappropriées peuvent entraîner des problèmes de tendon. Ce que vous mettez sur vos pieds aura un effet dramatique sur votre corps tout entier – pas seulement vos pieds.

Je traite beaucoup de patients avec une tendinite à l’épaule favorisée par une mauvaise démarche – certains à cause de mauvaises chaussures et certains à cause de vieilles blessures.

Chaque mouvement de bras lorsque vous marchez ou courez doit être en phase avec les muscles de votre branche du côté opposé. Marcher les bras figés le long du corps demande 63 % d’énergie supplémentaire…

Une vieille blessure ou une chirurgie du genou, peut affecter votre démarche entraînant un déséquilibre qui se traduit par le mouvement abusive de votre épaule sur le côté opposé. La prochaine chose que vous savez, vous avez une tendinite dans cette épaule.

Les glandes surrénales, le pancréas et le foie sont parfois les organes impliqués dans certains phénomènes de tendinite.

Les glandes surrénales sont vos glandes hormonales qui traitent avec le stress. Elles sécrètent un excès de cortisol quand il y a trop de régime qui ont été fait, ou à cause d’un stress émotionnel.

Au fil du temps, l’hormone DHEA fabriquée par les glandes surrénales, s’appauvrie avec le stress chronique, provoquant un niveau d’hormones sexuelles faibles comme la testostérone et l’oestrogène. Cet excès de cortisol va demander plus d’effort au foie, qui doit détruire l’hormone -catabolisme-, et une grande partie se fait grâce au soufre via un processus connu sous le nom solubilisation. Lorsque votre corps utilise ce soufre, il en a moins de disponible pour soigner les tendons blessé et articulations. 

Le cortisol en grande quantité a un autre effet hors du pancréas, il crée un bras-de-fer constant entre le pancréas et les glandes surrénales pour maintenir une glycémie toute la journée -au travail, pendant le sport, ou lors du sommeil-. Ceci crée une sensibilité à l’insuline et aux glucides et à son tour créer encore plus d’inflammation.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont souvent prescrits pour soigner une tendinite. Ces anti-inflammatoire vont épuiser votre réserve de soufre corporelle car votre foie en a besoin pour les détoxifier, ainsi la guérison globale est encore un peu retardée.

Tendinite de l epauleQuelles sont les éventuelles complications d’une tendinopathie, tendinose non traitée ?

Lorsque son traitement n’est pas adapté, une tendinite peut devenir tenace. Le tendon et sa gaine se collent l’un à l’autre et se calcifient, ce qui provoque des douleurs et diminue la mobilité de l’articulation.

Les complications graves de la tendinopathie et de la ténosynovite sont notamment une atrophie musculaire et une invalidité.

Pour soulager et traiter une tendinite il faut consulter. Les méthodes appliquées à la maison sont efficaces ponctuellement mais votre tendinite réapparaitra rapidement, vous handicapant dans la vie de tous les jours. Traiter la cause de votre tendinite est la seule solution pour que vous ne souffriez plus d’une tendinite aiguë ou chronique.

Je retiens notamment les cas de deux patients, qui ont eu la gentillesse de bien vouloir laisser des témoignages filmés de leur expérience au cabinet de la Tendinite.

Elsa souffrait depuis près d’un an d’une tendinite de l’épaule lorsqu’elle est venue me voir. Passionnée de sports extrêmes, elle avait du cesser toute activité physique et se trouvait handicapée dans ses gestes au quotidien.

Une consultation lui a suffit pour ne plus ressentir de douleur dans ces activités quotidiennes. Au bout de deux consultations, ses douleurs avait totalement disparu et elle pouvait reprendre le sport.

Benjamin s’entrainait depuis des mois pour une course de 12km avec des sauts de haies. Une course déguisée pour être précis, l’une de ses activités fêtiches. Hélas, une tendinite du moyen fessier l’obligeait systématiquement à s’arrêter de courir au bout de 5km. Sa course de 12km semblait totalement compromise.

Quelques jours avant la date de la course, il a entendu parler du cabinet de la tendinite et est venu me voir en consultation. Je l’ai traité avec ma méthode exclusive avant de lui donner quelques recommandations et de lui souhaiter bonne chance pour sa course. Il était très étonné que je l’encourage à aller courir ces fameux 12km. Malgré un léger scepticisme, il s’est rendu sur les lieux de la course.

Contre toute attente et pour son plus grand bonheur, il est arrivé au bout de la course sans ressentir l’ombre d’une douleur.


  • Epicondylite : pathogénèse, images, et traitement. Walz DM, Newman JS, Konin GP, Ross G.Radiographics. 2010 – P167-84.
  • Imagerie clinique du pied – Alain Chevrot – 1997 – P250
  • Médecine du sport – Hugues Monod, Pierre Rochcongar – Masson – 4ème édition – 2009 – P439
  • Traitez votre tennis elbow – Pt Jim Johnson – 2010 – P16
  • Les tendinites de l’épaule – Martine Baillargeon, Marie Jeanne Costa, Louis Patry et Michel Rossignol – Editions Multi-Mondes – 1998 – P21
  • Le coude micro-traumatique – Jacques Rodineau, Christian Hérisson – Masson – 2006 – P13 
  • La tenosynovite de De Quervain – Martine Baillargeon, MarieJeanne Costa, Louis Patry et Michel Rossignol – Multi-Mondes – 1997 – P1
  • Le genou de l’enfant et de l’adolescent – Alain Diméglio – Masson – 1991 – P346
  • Tendinite de l’épaule – Louis Patry,Ontario – Multi-Mondes – 1998 – P56

6 juillet 2016 - 15 h 46 min

Traitement d'une tendinite